Semaine du son : programme du samedi 29 mai à la Roche-Derrien

  • Acousmonium dans la salle des Fêtes : rencontre, sieste sonore, concert
  • Installation sonore à la chapelle du Calvaire

    RESERVATIONS / RENSEIGNEMENTS :
    Le Logelloù 07 81 47 88 15 reservation@logellou.com

11h : conférence-rencontre avec Christine Groult
14h-16h : sieste électrosonique de Module Etrange
16-18h : performance sonore de Philippe Ollivier
19h : concert de Christine Groult et Module Etrange

11h : Conférence
Le Logelloù invite le public à découvrir la construction d’un acousmonium et les coulisses de la composition d’une pièce de musique concrète / acousmatique, à travers l’exemple de la création en cours Eaux mêlées, que le Logelloù a commandé à Christine Groult. Cette pièce sera créée en septembre 2021 à Ploulec’h sur le site du Yaudet.

14h : sieste électrosonique avec Thomas Collin et Hubert Michel de Module étrange

Des pièces acousmatiques seront projetées sur l’acousmonium – orchestre de haut parleurs disposés dans et autour du public. A la console de diffusion, l’interprète jouera sur les dynamiques, les timbres et les espaces inhérents aux oeuvres. L’auditeur, immergé dans le son, est invité à s’asseoir, s’allonger, fermer les yeux, dans un contexte favorisant le voyage intérieur… sur des tapis et des coussins disposés au coeur du système d’écoute. 

Thomas Collin explore, à travers de multiples interfaces, de nouvelles manières de jouer les nouvelles matières et compose de la musique mixte (notamment avec le Méta-Instrument ou le Karlax), de la musique électronique jouée en temps réel. Il enseigne également l’électroacoustique au conservatoire de Vernon et à l’université de Rouen. Fasciné par la possibilité de mettre en espace les sons et reconnu dans cette pratique, Hubert Michel est en charge de l’acousmonium dans les festivals « PiedNu », « Plage Sonore », à l’écoute de nombreux compositeurs comme Ferreyra, Zanesi, Bokanowski, Ruetch, Cochini… Il a également une pratique de la musique improvisée et conçoit des installations sonores.

16-18h : installation sonore
Les cloches font partie de notre quotidien, c’est la musique mécanique originelle. Pour celui qui les entend, les cloches sont indissociables de l’espace dans lequel elles sonnent, elles sont donc souvent associées à des émotions ancrées en nous. Les cloches composent parfois des mélodies que l’on entend sonner pour des occasions particulières, et ce depuis notre enfance. À l’école, en sonnant les heures, elles rythment nos vies d’enfants. Lors de cérémonies, elles accompagnent les grands passages de nos vies. Accrochées au cou des animaux du troupeau, elles tintinnabulent en désordre et le son des déplace.
Philippe Ollivier jouera une performance libre, improvisée, il revisitera toutes ces émotions sonores en jouant avec ces cloches avec cette fois, pour seul instrument de jeu, le logiciel Logelloop. Les techniques utilisées seront, entre autres, l’échantillonnage, la synthèse granulaire, la boucle, la micro boucle… Les sons seront sculptés en temps réel et spatialisés sur un ensemble de 11 haut-parleurs disposés en cercle autour de la chapelle.
La chapelle surplombe la ville et la campagne et les sons produits viendront se mêler à ceux que l’on entend habituellement de cet endroit de belle écoute.

19h : concert de Christine Groult et Module Etrange
Au programme :
Hubert Michel : Tartyp et Tarsom de piano saignant à la sauce poivre, un hommage à Christine Groult, dont il a été l’élève.
Thomas Collin : Derrière cet oeil, un refus de l’électronique et un retour à la musique concrète, une pièce réalisée uniquement avec des enregistrements sans transformation excessive.
Christine Groult interprètera la pièce Si je les écoutais…, inspirée par la figure de l’Ange – commande d’état, crée à Radio-France dans le cadre de la saison multiphonies GRM.
La compositrice présentera des extraits de sa création en cours : Eaux mêlées. Comment restaurer cette attention portée à ce qui existe et en questionner le mystère afin qu’il nous émerveille ? Pour sa résidence au Logelloù, Christine Groult a choisi de porter son attention sur l’union intime de la terre et de la mer qui caractérise l’atmosphère des Côtes d’Armor. Les rochers, la mer, la rivière, l’estran, les herbues… s’articulent entre eux, la mer entre dans les terres par les estuaires. Celui du Léguer découvre à marée basse, d’importantes vasières qui créent un paysage d’une grande qualité plastique aux limites toujours changeantes, un des caractères emblématiques de cette espace si singulier.

La semaine du son à la Roche-Jaudy est un événement soutenu par L’Union européenne via le FEADER et la Région Bretagne.
http://ec.europa.eu/agriculture/rural-development-2014-2020/index_fr.htm
www.europe.bzh

leader






Retrouvez toutes les Actus du Logelloù →